succomber c’est mourir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

bonus bête :

 

 j’avais envie de dire on est l’artisan de notre propre malheur ou un truc comme ça,
c’était à la fois pas mal et un peu nul.

Cette entrée a été publiée dans normale activité. Placez un signet sur le permalien.

5 Responses to succomber c’est mourir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *