it iz kaïnd ofe ze suite





pas touché une mouche depuis cette singulière histoire dont je n’ai absolument pas eu le courage de dessiner la suite, suite somme toute peu surprenante dans la surprise, dans laquelle la mouche qui a sauvé la mouche sauve l’autre mouche qui est très cabossée mais tient debout quand même et plein de stupeur nous contemplons cette démonstration de solidarité émouvante qui nous tire de telles larmes de petit déjeuner qu’on s’en reboit un bol avant de partir travailler.

(putiiiin j’ai écrit cardique au lieu de cardiaque, la honte.)

Cette entrée a été publiée dans normale activité. Placez un signet sur le permalien.

4 Responses to it iz kaïnd ofe ze suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *