Né pour l’amour et rien de plus

 Comme pour la dernière fois, faites un peu de silence, et vous rencontrerez bientôt le bouton noir avec le triangle sur lequel il faudra cliquer, enceintes allumées, son… jamais assez fort pour moi quand j’écoute cette chanson.
Si le bouton ne marche pas, la chanson est là.

Il y a encore toutes sortes de lien, si vous cliquez sur les images.

 

 

Pour écouter les albums cités :
The Voice of the Eagle
Zarthus
Visions of the Country

Commencer par le dernier peut être une idée, c’est une bonne porte pour le reste.

Un site très complet sur Robbie Basho.
Un article en anglais qui condense à peu près tout ce que j’ai pu lire.

Un bon article en français.

Une première interview scannée.
Une deuxième : partie 1 / partie 2.
Les deux sont très intéressantes.

Un documentaire est en préparation sur Robbie Basho. J’ai très hâte de le voir et il comblera sûrement de nombreux vides de l’histoire de sa vie. Une bande annonce est visible ici.

C’est sûr, c’est un peu paradoxal de n’avoir parlé que de guitare en vous ayant fait écouter du piano, mais j’espère que ça vous aura donné envie de mettre le nez dedans et de voir ce que ça donne. Pour finir, eh bien… paix et amour, un truc comme ça.

Cette entrée a été publiée dans normale activité. Placez un signet sur le permalien.

12 Responses to Né pour l’amour et rien de plus

  1. Laurine dit :

    C’est vraiment hyper bien, agréable à lire et très beau.

  2. nathalie rose dit :

    je connaissais pas ce Monsieur, tu m’as donnée envie écouter tout ça… j’aime beaucoup la tâche jaune à la fin, je sais pas pourquoi ah et puis les tableaux d’accords et de notes, c’est super intéressant…

    • aspirine dit :

      Ahah merci, je me suis dit que ça devrait être chouette pour des guitaristes ces tableaux. Contente que ça t’aie donné envie d’en écouter plus.

  3. Elise dit :

    j’aime pas tu peux l’arrêter, chante la capucine maintenant allez chante la capucine. tu peux la chanter allez chante la cucine

  4. Au fait tu aimes bien la musique mélancolique j’ai l’impression. Tu as bien raison. Mais attention, si on commence une compétition de musique mélancolique je peux te donner du fil à retordre.

    Tu es une musicologue nettement moins chiante que ceux que j’ai eus au conservatoire. Bravo.

    Et le bisou.

    • aspirine dit :

      Eh bien oui, absolument. Je veux bien qu’on fasse cette compétition et je m’en fous totalement de perdre si ça implique que tu m’envoies des belles choses tristes à écouter.

      Ahah, merci du compliment !

      Bisous !

  5. Hurle dit :

    Il y a des habitudes qui ne changent pas eh. Je devrais passer par ici plus souvent, felicitations pour tout ca :)

    • aspirine dit :

      Eh. Dire qu’à l’époque où on a passé des heures à chercher d’où venait ce morceau YOUTUBE N’EXISTAIT PAS !
      Merci, cette petite visite me fait bien plaisir.

  6. missa dit :

    tu es en vie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *